5.

Acupressure

Pratique ancienne, l'acupressure, dérivée de l'acupuncture se pratique sans aiguille, uniquement par la pression des doigts sur les différents points des méridiens du corps. Cette pratique de la médecine traditionnelle chinoise vise à équilibrer et réguler l'énergie dans les méridiens et les organes. Sa pratique permets d'intervenir à la fois sur les aspects physiologiques, énergétiques et psychiques de la personne.

Compte tenu de ma culture 'psychothérapeutique" je suis particulièrement à l'écoute de ce dernier point.

Quand le corps exprime avec force son besoin de changement, l'acupressure devient une lecture très éclairante des révolutions à opérer.

La médecine allopathique reconnait aujourd'hui que 90 % des lombalgies ne sont pas d'origine mécanique (hernies, lésions...) mais bien d'origine environnementale et psychologique. La douleur est bien là et exprime le poids de la vie, la rigidité qui fait tenir coute que coute jusqu'au blocage. L'acupressure est une thérapeutique sûre pour aborder les symptômes physique du malaise psychique.

J'utilise également l'acupressure pour accompagner les patients en psychothérapie et leur offrir les ressources nécessaires à mettre en application une récente prise de conscience par exemple.